Mise à jour Inédite dans le premier tome de mon livre

Oui, j'ai dû rajouter et écrire ce tout dernier chapitre à mon premier tome ; il était évident que je le fasse. Une sacrée mise à jour...  Je n'ai mis ici qu'une petite partie, je ne peux pas tout dévoiler, le reste à vous de le lire, si un jour vous voulez me lire.  Là, il est vraiment complet ce premier tome, après si on ne me comprend pas... je n'aurai plus le temps pour ceux qui se sentiront concernés... Cette mise à jour a donné encore plus de crédibilité à mon livre, même s'il est déjà acceptable pour un premier ouvrage. De plus, j'ai eu ce courage de l'écrire, quoi qu'il m'arrive, je peux partir sereine, tout est bien écrit dans les deux tomes de mon bouquin. Et j'ai trois personnes qui seront là au cas où pour faire qu'en sorte mon ouvrage soit connu de tous s'il m'arrivai de décèder. Je l'ai déjà dit et écrit que moi, j'ai au moins ma liberté d'expression. Mercredi 12 juin 2024, j'ai encore rajouté à un autre chapitre, eh bien une petite phrase supplémentaire qui donne encore plus de détail... Oui, c'est le moment où j'ai vu ma fille Johanna morte dans son cercueil, j'ai rajouté mes émotions avec mon coeur de maman anéantie. J'ai encore le temps de rajouter si besoin des détails ou autres avant qu'il ne parte enfin pour de bon vers sa dernière destination : Mes futurs lecteurs et lectrices. Dès que je le pourrai, je vous tiendrai au courant de sa sortie. Je pense faire faire un article sur Le progrès de Lyon. Mes écrits et mon blog, quant à eux pourront peut-être servir aux parents endeuillés par un accident de la route à Lyon et bien sûr d'ailleurs.

Je le répète encore, les accidents de la route n'arrivent pas qu'aux autres, comme les maladies du cœur, la dépression, les cancers, etc.

"Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire"

Citation de Jean Jaurès

photo-Johanna-Barthélémy-jeune
Photo personnelle de Johanna Barthélémy
photo-de-Johanna-et-Sandrine-barthélémy-Lyon
Photo personnelle de Sandrine & Johanna Barthélémy ©

Le vent, a-t-il enfin tourné pour moi ? Oui, ce mardi 6 février 2024, après ma demi-journée de travail et après avoir écrit un article sur mon blog ; eh bien, je suis de retour à l’écriture. Ce jour Sophie Majou a publié un article notifiant aux nombreux lecteurs du Progrès la mise en examen de Keolis Lyon. Ma grève de la faim a donc bien fait son effet, j’ai eu raison de l’avoir écrit ici dans mon premier tome qu’il n’y aurait que cela pour faire bouger et faire avancer les choses. Les juges ont enfin pris leur travail à bras-le-corps… On m’a enfin entendu et écouté, mais à quel prix… Et comme le mardi, je ne suis pas loin de l’endroit où a eu lieu le drame ; je suis donc allée pour y faire deux interviews avec deux journalistes, BFMTV Lyon et FR3, qui ont été très réactifs face à la nouvelle.

J’ai donc pris en photo, le fameux passage piéton dessiné par la Métropole de Lyon 6 mois après l’accident. Eh bien, 4 ans et demi après le drame, il est totalement effacé… Et on ose dire que cela est un passage piéton… il n’a pas toujours été repeint, cela doit coûter certainement trop cher. Je l’ai déjà écrit, mais je préfère le répéter, c’est important pour moi, les écrits eux restent ! Il y a eu aussi de nombreux médias de Lyon qui ont bien relayé l’information de la mise en examen de Keolis. Maintenant, il va falloir attendre la suite. J’espère que nous arriverons moi et mon avocat à mettre aussi en examen, eh bien la mairie et la Métropole de Lyon ; car depuis la loi Maptam (2015), les rues appartiennent à cette dernière. Si tout ce beau monde avait fait les choses comme il le fallait, Johanna serait là et fêterait dans quelques jours ses 21 ans… Hier, Keolis a répondu via un communiqué de presse ;  ce qu’ils ont osé dire, c’est honteux, irrespectueux, et même, je dirais de la provocation ! Voici ce qu’ils ont osé dire : la sécurité de tous étant (sa) priorité.

Sandrine Barthélémy

©

scan-écran-article-du-5-fevrier-2024-mise-en-examen-keolis-lyon
OUI, "toutes personnes susceptibles d'avoir contribué" d'une façon ou d'une autre à la réalisation de cet accident. La ville de Lyon et la Métropole vont être les prochains et j'y veillerai!!! Ils ne m'écraseront pas! J'ai tout perdu sauf ma combativité.
Commentaires: 3
  • #3

    Gabrielle (jeudi, 13 juin 2024 13:39)

    Sandrine, je viens de lire votre commentaire du jour, c'est vraiment honteux, quel pays où nous vivons. Si j'ai bien compris, vous allez en avoir encore pour des années ? Oui, comme vous le dite si bien, vous, vous avez votre liberté d'expression, qu'eux malheureusement n'ont pas, c'est bien dit. Pour la roue qui tourne, vous avez raison et qui sait qu'elle a déjà tourné pour le chauffeur et pour Keolis qui eux peinent à recruter des chauffeurs. Prenez-soin de vous

  • #2

    Sandy (jeudi, 13 juin 2024 06:41)

    Je le répète encore et encore, le temps n'est pas avec moi... Même mon avocat n'est pas en mesure de me dire si lui et moi, on va la gagner cette putain de bataille... Forcement, avec tous les appels et tout le reste, l'instruction s'enlise, et va bientôt couler... Mais j'irai à la télé sur de très grandes chaînes, faire le déballage de tout. Sur ce coup, j'ai une longueur d'avance sur eux, car ils se taisent... Et je dirai tout, rien ne m'arrêtera. Eux ont de l'argent certes, mais moi, j'ai ma grande gueule!!! Merde ma fille Johanna est dans un cercueil à plus de trois métres du sol et ceci pour l'éternité, mon bonheur on me là volé. Pour cela je suis et je resterai battante jusqu'au bout, je suis anéanti mais combattante !!!
    Si vous saviez ce que le chauffeur et Keolis ont osé faire... c'est totalement irrespectueux envers moi et surtout envers Johanna qui n'est plus là pour se défendre, elle a eu la pire des condamnation: la mort. Puisque l'on n'en revient jamais. Quant à Keolis et le chauffeurs ne veulent pas reconnaître leurs torts. Mais la route elle tourne, j'ai confiance en elle, oui moi qui n'ai confiance en personne en génèrale, là sur elle j'ai entièrement confiance...
    "Si un homme parle ou agit avec un mauvais esprit, la souffrance le suit d'aussi près que la roue suit le sabot du boeuf tirant le char." Bouddha

  • #1

    Sandy (mercredi, 12 juin 2024 06:39)

    Bientôt 6 ans et je suis encore là à attendre. Mon instruction s'enlise... voilà comment on me traite... Si j'avais été la fille de ou si Johanna avait été la fille d'un élu, cela serait déjà terminé depuis fort longtemps. Je suis très déçu de ce pays qui n'est plus le mien... et de beaucoup de personnes qui ne sont pas gênées de me laisser dans ma perpétuité et dans mon coin, prête à me laisser mourir... Après Johanna, cela ne dérange personne que je puisse à mon tour mourir... Je ne suis donc pas utile ici sur cette mésirable terre. On ne gagne pas une bataille seule...