· 

Le 16 janvier 2024, cela fait 5 ans et justice ne t’a pas été encore rendu

Johanna Barthélémy 2018
Photo personnelle de Sandrine Barthélémy ©

Oui, le mardi 16 janvier 2024, cela fait 5 ans maintenant que ma fille Johanna a été tuée brutalement et inhumainement par ce chauffeur de Keolis et son bus C3. Ma fille a été tapée comme une quille puis mortellement écrasée comme de la m.... c'est monstrueux les blessures qu'il lui a faites; il lui a éclaté l'abdomen, j'ai touché ma fille toute abimée. De cela je ne pourrai jamais ne lui pardonner.

 Je suis toujours déterminée à savoir la vérité et j'irai le plus loin possible dans cette instruction, et j'ai donc dû entamer une grève de la faim le jeudi 28 septembre 2023; pour que la justice me respecte enfin, chose qu'elle n'a jamais fait... 5 ans n'est pas un délai raisonnable, quand elle a tout de livré sur un plateau, oui, les deux vidéos (celle du bus C3 et celle de la vidéosurveillance) et une expertise en accidentologie. Qui, bien entendu, prouvent des tas de choses dans cet accident, mais cela est gênant... Vous m'avez compris... --->allez lire mon post ci-dessous (lien bleu)... si on ne me comprends pas là je ne peux plus rien pour personne)

La croix c'est où se trouvait Johanna... là si on ne comprend pas qu'il aurait dû la voir...

Il faudrait être vraiment aveugle et un peu idiot ou idiote pour ne pas le comprendre. Il est hors de question que toutes ces personnes s'en sortent bien : oui, le chauffeur, Keolis, le maire de l'époque (bon, ma plainte est morte avec lui, les responsabilités se sont bien diluées dans le temps... mon avocat avait vu juste), ainsi que la métropole, sinon le monde est bien dénué de sens... 5 ans et nous sommes encore dans l'instruction... Je vais sur les 6 ans... maintenant, oui dans 10 mois nous y serons.  

En 5 ans, je n'ai jamais eu de répit dans ce drame innommable, je suis dans l'action tout le temps ; je combats là où je ne devrais pas le faire, et je combats seule avec mon avocat et Sophie. On commence enfin en ce début février 2024 à m'écouter dans cette bataille judiciaire, IL ÉTAIT TEMPS !!!

  Les victimes, ce sont moi et ma défunte fille qui je le répète était dans une rue piétonne à l'époque des faits ; la rue de la république était piétonne depuis 1975.

Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.