· 

Je vis avec la colère depuis ce drame, depuis je ne vis plus, je survis!!!

maman de johanna en mai 2024
Photo personnelle de Sandrine Barthélémy ©

 C'est normal que je sois en colère, tout avait été dit au sujet de cette dangerosité de la rue de la République qui était à l'heure des faits piétonne ; elle va devenir 100 % réservé aux piétons en 2025... Tout le monde a fait sourde oreilles, oui la mairie et la Métropole sont restées avec une inertie totale malgré de très nombreux signalements, et cela depuis des années... Ainsi que Keolis n'a rien fait pour que les chauffeurs puissent conduire en toute sécurité, et cela continue en 2024 puisque l'on rencontre encore des bus archi-bondés à l'avant. Même si le chauffeur qui a tué Johanna est réellement 100% responsable, on ne conduit jamais sans visibilité... J'espère que dans ses nuits, là, il la voit ma Johanna, qu'elle le hante et qu'elle lui rende tout le mal qu'il a fait, elle aimait tant la vie.

 

Oui, depuis je ne fais plus partie de ce monde, je suis là, mais tellement déjà parti... On me laisse comme cela avec ma perpétuité. Les années passent et je suis toujours là à attendre pendant que le chauffeur, Keolis et la Métropole de Lyon sont libres et pas inquiétés du tout. Que dire de plus de cette année 2023 qui est passé, eh bien qu’elle ne m’a pas apporté grand-chose cette année ; puisque j’ai dû mettre en exécution ma grève de la faim. Le 16 janvier 2019, ma vie a basculé dans l’horreur, dans ce qui ne porte pas de nom. J’ai il y a quelques mois eu l’idée d’envoyer à quelques journalistes de Lyon et à de grandes chaînes de télé, eh bien les liens de certains articles de mon blog mis à jour. Je vais d'ailleurs, le refaire bientôt, un mail coûte rien.  Oui, ils doivent savoir, c’est important la communication, après, ils font ceux qu’ils veulent avec, mais ils ont une mission : l’information. Je tiens encore à tous les remercier, car ils ont fait véhiculer mes messages, mon combat, mon courage. Le chauffeur et Keolis se taisent, moi au moins, je peux parler, et je ne me tairai point. Ça jamais ! Mon avocat, lui aussi a eu le droit à ces liens, lui doublement, il doit savoir, il est là pour me défendre, donc s’il connaît encore mieux mon état d’esprit ainsi que tout le reste, cela peut peut-être l’aider, qui sait !!! Je sais que j’ai une « belle plume » oui, une façon bien à moi d'écrire ; et de cela, je m’en sers et servirai jusqu’au bout, ici sur mon blog et dans mes deux tomes de mon livre "Des feutres et des allumettes". Je l'ai bien dit dans une interview

 Cette année 2023, m’a tout de même aussi encore beaucoup éclairé sur l’espèce humaine, oui, dans mon combat, nous ne sommes que 3 maintenant… est-ce que cela va suffire ? Je me sens terriblement seule... Je le réécris encore, « qu’il n’y a pas de délinquance en France qui suscite aussi peu d’émotion que la délinquance routière. Chaque accident a une raison précise, il n’y a pas de fatalité » comme a bien écrit Bernard Parent. Si dans mon combat, il y avait davantage de personnes, il avancerait certainement plus vite. Mais malheureusement, « les autres », « le peuple » ne se sentent pas concernés… mais je me tais et OBSERVE.

Il y a un juge qui s’appelle le temps et qui remet tout le monde à sa place.

Cliquez sur la photo: Vidéo Lyon Mag le 28 septembre devant l'Hôtel de Ville pour dénoncer "une justice à deux vitesses"
Cliquez sur la photo: Vidéo Lyon Mag le 28 septembre devant l'Hôtel de Ville pour dénoncer "une justice à deux vitesses"
Commentaires: 4
  • #4

    Sandy (samedi, 01 juin 2024 07:59)

    Υπάρχει ένας δικαστής που λέγεται χρόνος που βάζει τον καθένα στη θέση του.

  • #3

    Sandy (jeudi, 16 mai 2024 14:35)

    Petit bout de l'article sur le Progrès du jour... après Johanna, eh bien Iris, Warren, et bien malheureusement d'autres...
    Ce jeudi 16 mai, Laure Cedat, mère d'Iris, et Jessica Souchit, mère de Warren, dénoncent, dans une lettre ouverte intitulée « Combien de morts voulez-vous encore ? », la dangerosité des voies de circulation lyonnaises.
    Dans une lettre ouverte publiée ce jeudi, Laure Cedat et Jessica Souchit, mères d'Iris et Warren, tués lors d'un accident de trottinette à l'été 2022, ont vivement interpellé le maire de Lyon et le président de la Métropole sur la dangerosité de la circulation à Lyon.
    Iris et Warren tués à trottinette à Lyon : tout faire pour éviter un autre accident
    Les deux mamans pointent du doigt la responsabilité de Grégory Doucet, maire EELV de Lyon, et Bruno Bernard, président EELV de la Métropole de Lyon : « Vous créez les conditions de futurs drames, en connaissance de cause. Je vous tiens désormais pour responsables du danger qui pèse sur tous les Lyonnais. »
    https://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2024/05/16/les-meres-d-iris-et-warren-tues-dans-un-accident-de-trottinette-en-2022-interpellent-la-ville-et-la-metropole

  • #2

    Sandy (jeudi, 16 mai 2024 07:21)

    Merci beaucoup Gabrielle pour votre message, oui comme vous l'avez si bien écrit où est la justice et avec qui elle l'est? Oui je ne ne suis rien à côté de ces institutions et multi nationale qu'est qu'keolis. Mais j'ai de belles cartes en mains, dont la liberté d'expression.
    Vous aussi prenez-soin de vous. Bien affectueusement

  • #1

    Gabrielle (mercredi, 15 mai 2024 15:57)

    Ne lâchez pas Sandrine, vous êtes une battante. Ils n'auront pas votre santé, c'est vous qui allez la garder. Je sais que vous en ferez bon usage. Oui, ce n'est pas normal toutes ces années, où vous ne faites que d'attendre. Où est la justice ? et je crois qu'elle protège pas les bonnes personnes. Cet article me fend le cœur, votre visage est tellement triste, la tristesse et le malheur se voient. Prenez-soin de vous.