· 

Explications de l'écriture de mes deux tomes de mon livre

sandrine-barthelemy-2024

 Comment je m'y prends pour l'écriture de mes deux tomes de mon livre. Je vais vous l'expliquer.

 Eh oui, une petite nouveauté sur mon blog ; j’ai trouvé cette idée sympa qui peut être utile à vous mes prochains lecteurs et prochaines lectrices. Me dévoiler un peu, du moins encore en plus des extraits qui se trouvent déjà dans mes articles de mon blog. Oui, mes articles sont déjà bien expressifs de ce drame que je vis depuis bientôt 6 ans ; ainsi les extraits du tome 1 et 2 choisis également.

 

Comment j’écris, mon organisation, mes inspirations

Quelle est ma méthode d’écriture

Pourquoi j’écris

Comment j’écris, mon organisation, mes inspirations :

J'essaye d'écrire un peu chaque jour ou bien chaque semaine. Oui, je m'organise à avoir soit le matin de très bonne heure ou bien dans l'après-midi après mon travail un moment où j'écris. Je ne le fais pas trop longtemps, car c'est difficile d'écrire, de se concentrer sur plusieurs heures ; je préfère de loin faire petit, mais bien. C'est un peu "une communion " avec ma fille Johanna, un lien qui n'est pas totalement défait ; même si je sais que je ne la reverrai plus jamais. Mon inspiration est faite de mon quotidien de personne qui survit à son enfant : toutes les épreuves que ce drame me fait vivre. Toutes les injustices que je subis y sont bien traitées dans mes écrits. Je ne laisse rien passer avec ma plume d'autrice bien à moi avec un style authentique. Ma colère est ma source d'inspiration, oui, c'est réellement le moteur de ma façon d'écrire, sans elle, je ne serai plus là ; elle me" protège et m'aide" bien à sa façon.

Quelle est ma méthode d’écriture:

Pour arriver à écrire, j’ai de suite écrit chronologiquement, pour mon premier tome de mon livre, j’ai beaucoup écrit au début, car j’ai eu assez d’idées et de talent pour écrire beaucoup de chapitres assez facilement ; d’ailleurs, je m’en étonne encore. Je suis donc parti du premier jour du drame qui m’a enlevé ma fille et anéanti ma vie, et fur et à mesure, je raconte le cheminement que j’ai dû suivre, et que malheureusement, je continue toujours. J’écris en conséquence avec beaucoup de précisions chaque chapitre, c’est mon cheval de bataille, il y a toujours une citation qui les finis ; qui bien sûr qui s'associe avec le texte qui lui précède. Dès que j’ai une idée, je la mets en forme, la relis, la peaufine. Souvent, je relis mes chapitres longtemps après, là je parle bien évidemment du deuxième tome, laisser mijoter c’est une très bonne tactique et surtout, je me relis à haute voix, ceci est très important. Généralement, après avoir laissé passé du temps, il vient tout naturellement des mises à jour, que je me dois d’écrire avec ma plume de maman endeuillée. Et cela je le ferai jusqu'au bout; les lyonnais doivent savoir, car on leur cache bien des choses, beaucoup de choses. Ce qui est important, ce n’est pas la vitesse à laquelle on écrit, mais le contenu ; écrire prend du temps et il faut là aussi avoir de la patience ; tout n’est pas bon du début. Je le sais puisque je suis passé par là, on apprend beaucoup de ses erreurs, comme avec les humains...

Pourquoi j’écris:

Pour plusieurs bonnes raisons, c’est évident ! La première, c'est de rendre hommage à ma fille Johanna parti bien trop tôt et très injustement, la deuxième, c'est de raconter les épreuves que j’ai subies et que je subis encore en 2024 ; je parle de la justice bien entendu de Keolis, et du chauffeur, de comment elle traite les victimes. Mais aussi des autres et leur maladresse fasse à nous, parents engloutis dans un gouffre. Je me suis faite porte-parole de nombreux parents endeuillés, qui vivent plus ou moins la même chose. Mes écrits sont là, je le sais pour qu’un jour, ils puissent ouvrir les yeux à beaucoup, si j’y arrive, cela sera une vraie reconnaissance ; bien que je n’attende plus rien des autres. Oui, car malheureusement les drames n’arrivent pas qu’aux autres, j’ai de ce fait écrit des tas de choses sur ce qui nous arrive à nous parents désenfantés ; pour que chaque personne qui me lira puisse se rendre compte de l'après, des difficultés quotidiennes que nous rencontrons. En écrivant, j’évacue ma colère, car elle est très puissante comme mon regard, la colère est une énergie, j’ai puissé dedans pour pouvoir écrire. L’écriture pour moi a été non pas salvatrice puisque Johanna n’est pas revenue, mais une amie à qui je raconte tout, et elle est bien la seule. Elle est là et elle ne me juge pas, et elle fait du mieux qu’elle peut pour m’aider, quelle belle amie là que j’ai rencontrée.

table-des-matière-du-premier-tome-du-livre-de-sandrine-barthélémy-lyon
Chapitres du premier tome de "Des feutres et des allumettes" Sandrine Barthélémy ©

 Oui, ce week-end, j'ai eu l'idée de recommencer à faire donc une page table des matières pour ici .

Il y a de nombreux chapitres, mais bon ceci vous donne déjà une bonne idée du contenu de mon ouvrage. Les titres de chacun de mes chapitres n'ont pas été écrits au hasard. Je les ai tous choisis par rapport au contenu de nombreuses pages écrites dedans. Donc ici je vais mettre la table des matières qui correspond à la liste de toutes les parties de mon premier bouquin. Ceci fera déjà une bonne selection de ceux qui vont avoir envie de le lire... Je le répète il n'y pas facile à lire

------> LIVRE D'OR

 

suite-table-des-matière-ouvrage-sandrine-barthélémy-2023
Chapitres du premier tome de "Des feutres et des allumettes" Sandrine Barthélémy ©
suite-chapitres-titres-DFEDA-2023
Chapitres du premier tome de "Des feutres et des allumettes" Sandrine Barthélémy ©
Chapitres du premier tome de "Des feutres et des allumettes" Sandrine Barthélémy ©
Chapitres du premier tome de "Des feutres et des allumettes" Sandrine Barthélémy ©
Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.