· 

Ce maudit chauffeur de bus C3 ne va pas gagner

Sandrine & Johanna Barthélémy il y a quelques années
Photo personnelle de Sandrine & Johanna Barthélémy ©

JOHANNA, texte sur ta tombe!

Cela fait presque 5 ans, dans quelques semaines exactement à l’heure où j’écris ce texte que je re-dépose ici sur ta tombe, là où tu ne devrais pas te trouver ; tu devrais être là avec moi et non dans cette maudite boîte en bois à 3 mètres du sol. Eh OUI, on va sur les 5 ans que tu as été tuée ma chérie, et cela avance à pas d’escargots... Je parle de la justice bien sûr; malgré ma grève de la faim que j'ai mise en action, il y a 2 mois... Mon avocat est un vrai guerrier à mes côtés, et jamais, il n’a lâché et il ne lâchera pas ! Ce maudit chauffeur de bus C3 ne va pas gagner, je ne lui laisserai pas ce plaisir, et je lui promets que sa non-conscience professionnelle, il va la regretter jusqu’à sa propre mort, soit en certaine ma puce, en espérant que la cause à effet l’emporte bien plus vite que moi. La justice et beaucoup de personnes se foutent de ton accident qui t’a enlevé ta jeune vie, tu n’avais à peine 16 ans !!! Ce n’est pas l’âge pour mourir. Ici, sur cette terre qui se meurt à une vitesse grand V, eh bien, c'est vraiment du chacun pour soi… Ce combat, je le mène seule avec mon avocat et Sophie ; eh oui, nous ne sommes que 3 à le mener de front, cela devrait interpeller… Les autres ne se sentent pas un brin concernés… mais je me tais et j’observe… Un jour ou l’autre le temps est un juge impitoyable !!! Il remet à sa juste place chacun d’entre nous… Si tu savais comme tu me manques ma Jojo d’amour, ce vide me lamine, me détruit un peu plus chaque jour qui passe, enfermé dans ma souffrance, je suis et je resterai. Le seul sens que j’ai trouvé à ma survie, c’est de GAGNER contre ce maudit chauffeur de bus, son employeur et Gérard Collomb ainsi que les 2 personnes sans cerveau qui ont partagé la vidéo de ton accident, donc de ta mort, sans âme et conscience. À ce chauffeur de bus, JAMAIS, je ne lui pardonnerai, l’enfer lui est destiné, en conséquence, tu ne le retrouveras pas à tes côtés, je te le promets. Et surtout, je souhaite au plus profond de moi de mes tripes qu’il souffre bien ici sur terre avant d’y aller… il a repris son travail et ses activités sportives, eh oui, sur le Net, j'ai trouvé de nombreuses vidéos récentes qu’il l’atteste… C’est injuste !!! Il n’a pas honte à se montrer… Moi, ma vie n’a pas continué et j’ai pris perpétuité… Oui, je suis condamné à perpétuité, sans remise de peine, chaque jour est un jour qui me porte vers toi, que j’ai hâte si tu savais ma Jojo.

Sandrine Barthélémy

©

 

sandrine-barthelemy-écrits-cimetière-2023
Photo personnelle de Sandrine Barthélémy ©
Commentaires: 1 (Discussion fermée)
  • #1

    Sandy (mercredi, 06 décembre 2023 06:40)

    Oui, un jour ou l’autre le temps est un juge impitoyable !!! Il remet à sa juste place chacun d’entre nous… Et nous sommes tous libres de nos actes mais nous sommes entièrement responsables de leurs conséquences. Toute mauvaise action génère toujours un impact plus ou moins perceptible.
    Le temps est un juge très sage!!! Même si la sentence ne tombe pas immédiatement, elle fait souvent justice et donne raison à celui qui le mérite.